J’ai connu Mélissa alors que nous travaillions ensemble dans une grande tour de bureaux au centre-ville de Montréal. Je la haïssais, car elle gagnait presque toujours les « pools » de hockey … hi hi !

Depuis, j’ai troqué mon complet et ma cravate pour le t-shirt et mon appareil photo.

De son côté, Mélissa et son beau Roberto ont un nouveau projet, le petit Diego qui est attendu au mois d’octobre 2013.

Ils se sont donc amenés avec Toutouski le toutou à mon studio à domicile pour une bien belle séance de photo de maternité.

C’est le genre de séance photo que j’adoooore. Bien sûr, photographier la vie est un privilège en soi. Pour le photographe que je suis, avoir le temps de travailler l’éclairage voulu sans la pression du temps qui file d’un studio à grand volume.

Mélissa et moi avions beaucoup échangé en préparation à la séance. Nous avons collaboré à monter ce tableau de poses de maternité sur Pinterest. Ces poses nous ont servi d’inspiration, de guide. Certaines des photos reprennent ces poses alors que d’autres sont une interprétation bien personnelle de celles-ci.

Ayant pour une seconde fois choisi un fond noir, je savais qu’il ne fallait pas projeter trop de lumière pouvant déborder sur le fond. Le noir c’est tout en douceur et en subtilité.

Pour ce faire, j’avais positionné un flash sur la gauche derrière le sujet. De plus, au lieu d’un parapluie, j’ai utilisé un cône afin de concentrer la lumière et ainsi qu’elle ne déborde pas sur le fond.

Cet effet est très évident sur les premières photos où elle porte une robe bleue et sur la série en position yoga. J’aime bien aussi la lumière dans cette photo de Roberto alors que Mélissa se changeait; venant ainsi de l’arrière cela crée un dégagement entre sa chevelure et le fond.

Lors d’une séance de maternité, on demande souvent aux futurs parents d’apporter des objets qui décoreront la chambre et la vie du nouveau-né à venir. Pour Mélissa et Roberto, ce fut deux trucs. Le premier, une tuque arborant l’image d’une paire d’écouteurs de DJ, la passion du futur papa. Le deuxième objet est le toutou, Igor, que le couple a rapporté d’un voyage en Russie.

C’est d’ailleurs ce toutou qui m’a donné l’idée de refaire l’une de mes pose-signatures que l’on retrouve dans mon portfolio famille, avec Igor à l’avant et maman floue, en arrière plan.

J’aime l’été, comme plusieurs d’ailleurs. Et ce que le photographe aime de l’été c’est « l’agrandissement » du studio avec des options extérieures. C’est ainsi que l’on retrouve des photos le long d’un mur de brique, dans le jardin (en noir et blanc) et, pourquoi pas, dans mon salon.

Je termine avec mes photos préférées. Ne doit-on pas toujours garder le meilleur pour la fin d’ailleurs?

Que penser de cette robe rouge à fleurs? Et que dire de la maman qui ne se maquille pas? Moi, je suis complètement sous le charme. L’inspiration pour ces poses se trouve sur ce même tableau Pinterest.

La dernière photo est dans la même séquence, mais seulement avec la lumière en faisceau de derrière le sujet. Très intimiste. Très maman et bébé. Moi j’adore.